La flore du désert

29.03.2017

On imagine le désert comme un grand espace vide où il ne se passe rien, il n’en est rien.

La flore du désert

Je me trouve pourtant dans l’un des déserts les plus inhospitaliers du monde et qui s’appelle le Rub' al Khali ou encore le « Quart vide »
Pourtant une vingtaine de plantes et arbustes se sont adaptés comme tu le vois sur cette photo. Notamment le palmier dattier qui est cultivé à Oman depuis des siècles.

Le palmier dattier ou Phoenix dactylifera

Cet arbre majestueux fait toute l’élégance et la fraîcheur des oasis et laisse sous son ombre la place à d’autres cultures.

La culture du palmier-dattier est une des ressources d'Oman. On dénombre 8 millions d'arbres. Sa culture occupe 42% de la surface agricole. Un palmier peut produire jusqu'à 120 kg de dattes par an.

La récolte de dattes se fait d'août à octobre et ne s’obtient pas sans surveillance. Un seul arbre pompe environ 500 litres d’eau par jour, ce qui nécessite une bonne irrigation. Les qualités les plus médiocres servent de fourrage pour le bétail.

Plus de 60 variétés de dattes ont été répertoriées dans le sultanat, dont certaines sont consommées sur place, et d'autres exportées fraîches ou séchées.

Une fois séchées, les dattes se conservent très bien et peuvent être consommées tout au long de l'année. La datte est un aliment riche en nutriments essentiels au bien-être quotidien.

Rien n'est perdu de l'arbre une fois coupé, ses feuilles sont transformées en jouets, paniers, matelas et servent quelquefois à construire des maisons, son bois est aussi utilisé pour la construction des bateaux.


Droits réservés