Les outils du philatéliste

25.10.2012

Commencer une collection de timbres est un jeu d’enfant. Il suffit d’y consacrer un peu de temps, ou beaucoup si vous souhaitez devenir un collectionneur expert. Mais quel que soit votre niveau, certains outils sont indispensables pour manipuler les timbres et les classer.

Les outils du philatéliste

L’album ou le classeur.

Il existe de très nombreux types d’albums, qui proposent différentes couleurs, reliures, épaisseurs…
Si vous débutez, choisissez un classeur à bandes simples disponible dans n’importe quel supermarché. Et rangez-le dans un endroit propre et sec !

L'album comporte des cases qu'il faut remplir, ce qui implique certaines contraintes. Le classeur possède des bandes transparentes où l'on range à sa guise n'importe quels timbres. Pour un débutant, on recommandera le classeur. 


La pince philatélique

Il s’agit d’une pince à bouts plats et larges qui permet de tenir le timbre sans le salir ni le froisser. Évitez la pince à épiler, car son extrémité est très coupante et peut abîmer les timbres. Vous trouverez les pinces spéciales chez les négociants. 


La loupe

Suivez les traces de Sherlock Holmes ! Optez pour une loupe de bonne qualité et de bonne taille pour observer l'ensemble du timbre, découvrir certains détails et/ou certains défauts.

 

Comment décoller un timbre ?

Attention, on ne décolle pas n'importe quel timbre sur une enveloppe. Certaines enveloppes ou certaines oblitérations, même sur des timbres de faible valeur, peuvent multiplier par dix ou cent ou mille la valeur du timbre. Si vous tombez sur une vieille lettre dont le cachet semble différent de ceux que vous avez déjà vus, demandez conseil à un spécialiste !

Pour décoller le timbre, on commence par découper le papier entourant le timbre en prenant soin de conserver une marge d’au moins 2 cm. On fait ensuite tremper les timbres un à un dans un récipient d’eau froide ou tiède. Au bout d’un moment (10 minutes environ), le timbre se décolle naturellement et peut être facilement séparé de l’enveloppe.

On fait ensuite sécher les timbres sur un buvard ou un papier absorbant de type journal. Une fois les timbres secs, il ne reste plus qu’à les classer dans l’album ou le classeur.

Les sites partenaires :