Les origines des jeux vidéo

Pour les adolescents d’aujourd’hui, les jeux vidéo font partie de leur quotidien. Ils se jouent sur de nombreux supports comme la console de salon, l’ordinateur, le téléphone et dernièrement la tablette. Ils se distinguent par leur design spectaculaire et leurs possibilités infinies, mais le jeu vidéo n’a pourtant pas toujours eu cette forme. Il faut revenir aux années 70 pour voir l’apparition des premiers jeux vidéo, jouables sur les bornes d’arcades.

Le jeu qui va propulser l’expansion de ce loisir est PONG. Sorti en 1972 par Atari, ce jeu de tennis prend la forme de 2 palets et d’un carré de pixel faisant office de raquettes et de balle. Une révolution pour l’époque, qui annonce l’âge d’or des bornes d’arcades. 

Les origines des jeux vidéo

Le SAVIEZ VOUS ?

Super Mario Bros sur Nes est le jeu le plus vendu de tous les temps (hors jeux vendus avec la console) avec 40 millions d’exemplaires…

Les origines des jeux vidéo

De nombreux titres incontournables (Pacman, Tetris, Space Invaders) voient le jour dans les années 70-80. Mais ce sont les deux acteurs SEGA et Nintendo qui vont donner un nouvel élan au secteur. Avec leurs consoles de salon respectives, NES et Master System, les deux entreprises vont se livrer une lutte acharnée.

Une rivalité bénéfique qui fera naître des personnages mythiques comme Mario, Donkey Kong ou Zelda pour Nintendo, et Alex Kid et Sonic pour Sega. Avec d’autres consoles telles que la Méga Drive ou la Super Nintendo, les deux géants se partagent la part du gâteau des jeux vidéo sur console de salon… jusqu’à l’arrivée de la Playstation en 1995. 

Timbre Mario Bros

Si le jeu vidéo devait avoir une mascotte, ce serait très certainement le petit plombier moustachu. Démocratisant le jeu de plateforme, le personnage de Nintendo reste adulé par les joueurs depuis 27 ans.

Timbre Rayman

Créé en 1995 sur la PS1, Rayman ne possède ni jambes, ni bras, ni cou. Personnage marquant des années 90, il signera un retour triomphant dans les années 2000 avec la série l’opposant aux Lapins-Crétins.

Le format CD-ROM, l’ouverture vers une multitude de possibilités

Une multitude de héros

Fin 90 - début 2000, la donne a changé. Sega déposant le bilan, Nintendo, Sony et Microsoft s’installent désormais en référents dans l’univers des consoles de salon. En plus de 15 ans, de nombreux jeux de différents genres vont marquer les esprits.

« Tomb Raider », « God of War » pour les jeux d’aventure, « Tekken » et « Soul Calibur » pour le combat, « Call of Duty » et « Battlefield » pour les FPS ou encore « GTA » font ainsi figure de références chez les jeunes. En 2013, les sorties des consoles PS4 et Xbox One, promettent encore une montée en puissance des graphismes et des nouveaux jeux encore plus immersifs que par le passé.

Pour les plus mordus d'entre vous, rendez vous en fin d'année au Paris Game Week 

> Paris Game Week

Ces dernières années, la console de salon a également évolué. Avec la "Wii", Nintendo a fait découvrir au public une autre manière de jouer : c’est le fameux « Wiimote », permettant au joueur de contrôler son personnage via ses mouvements. La Kinect de Microsoft permet quant à elle d’abolir toute forme de manette en contrôlant les jeux vidéo par les mouvements.

Mais la dernière innovation vient du constructeur nippon, Sony. Avec le Wonderbook, le jeu vidéo revisite totalement le livre en le rendant interactif. Muni d’une baguette magique, le joueur devra apprendre des sorts issus du roman « Harry Potter » en interagissant avec sa console. De quoi réunir les jeunes assidus comme les gamers en herbe… 

Une multitude de héros

QUIZ !

Quel était le premier nom de Mario Bros ?

En 2013, 7 français sur 10 jouaient aux jeux vidéo. Chez les jeunes, le chiffre monte à près de 90 % selon TNS Sofres. Des chiffres qui démontrent que les jeux vidéo ont pris une place considérable dans les loisirs des Jeunes. Bonne partie à toutes et à tous !