Le portrait : un rôle social

Omniprésent dans tous les arts et dans tous les courants artistiques, le genre du portrait est également un genre qui a su évoluer, s’adapter et se réinventer tout au long de l’histoire de l’art.

Il témoigne souvent d’un intérêt pour la personne individuelle et son identité (physique, sociale), et pas seulement l’être humain en général.

Le portrait : un rôle social

Le SAVIEZ VOUS ?

En France, chaque chef d'Etat fraîchement élu pose pour un portrait officiel, qui est ensuite affiché dans les bâtiments publics, les Mairies notamment.

Le genre a beaucoup évolué au cours des siècles et en fonction des contextes. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, le portrait témoigne de la position sociale des individus, représentés avec des symboles de richesse et de puissance. Il prend ainsi une fonction officielle, mais aussi symbolique, en fixant dans l’histoire la trace d’un homme illustre.

> Le timbre et l'Impressionisme

La Baigneuse de Dominique

Certains peintres jouent avec les codes du portrait. Ingres choisit par exemple de représenter sa "Baigneuse" de dos, et entièrement nue. Le tableau choque la Cour de Louis Napoléon Bonaparte.

La Dentellière de Vermeer

Le portrait prend parfois pour objet non pas un individu mais sa fonction sociale ou son métier. C'est le cas de "La dentellière", qui représente une activité pratiquée par les jeunes filles de la petite bourgeoisie néerlandaise.

Du portrait de Cour au portrait photographique

Une naissance datant du XIVe siècle

À l'origine, le portrait est l'art des peintres. On situe sa naissance en tant que genre officiel au XIVe siècle, sous l'influence des peintres italiens, qui sont les premiers à individualiser leurs personnages. Le XVIe siècle voit le développement du portrait de Cour. Les peintres pratiquent le portrait officiel à côté d’autres sujets, ou s’y consacrent exclusivement. La mode s’étend dans toute l’Europe.

Mais l’âge d’or du portrait se situe au XVIIe siècle. Celui-ci gagne en humanité, et commence à mettre en valeur les émotions du sujet représenté. Les poses et le décor se diversifient également.

Une naissance datant du XIV<sup>e</sup> siècle

Le XIXe siècle révolutionne le genre du portrait. Et pour cause, la photographie permet désormais de capturer l’image.

Le portrait n’est donc plus soumis à un objectif de figuration, mais reflète davantage le rapport du peintre au monde. « Tout portrait qu'on peint avec âme est un portrait non du modèle, mais de l'artiste » dira Oscar Wilde.

Une naissance datant du XIV<sup>e</sup> siècle

La serveuse du Star au Havre - Toulouse-Lautrec

Une naissance datant du XIV<sup>e</sup> siècle

QUIZ !

Qu'est-ce qu'un autoportrait ?

Le portrait a évolué sous de nombreuses formes au fil des siècles et n’a pas fini de réserver encore des surprises. Et vous quel portrait préférez-vous ?