La conviction de pouvoir changer le monde

Au début du XVe siècle, la France était envahie par les anglais. Jeanne d’Arc, alors jeune fille inconnue de 17 ans, prétend avoir reçu une mission de la part des saints Michel, Marguerite et Catherine : celle de délivrer la France de l’occupation.

Avec l’aide du Dauphin Charles, elle parvient à repousser l’armée anglaise et lever le siège d’Orléans. Mais celle que l’on surnomme désormais la « mère de la nation » fût capturée par les Bourguignons et vendue aux anglais. Après de longs procès, elle est condamnée au bûcher le 30 mai 1431 à Rouen. 

Le SAVIEZ VOUS ?

Marie Curie a été la première personne de l’histoire à recevoir 2 prix Nobel dans la même catégorie.

La conviction de pouvoir changer le monde

Autre figure féminine ayant contribué à changer le cours de l’histoire, la physicienne Marie Curie a été récompensée par deux prix Nobel scientifiques en 1903 et 1911. Avec son époux Pierre Curie, elle fit la découverte du polonium et du radium, deux éléments particulièrement actifs extraits de l’uranium. La radioactivité est née.

En 1910, Marie Curie réussit à isoler le radium sous la forme métallique. Elle fonda par la suite l’institut Curie spécialisé dans l’utilisation de cet élément, et créa le premier service radiologique mobile. Depuis, le radium a permis de soigner des millions de cancers dans le monde.

Timbre Marie Curie

Comme de nombreux scientifiques passionnés par leurs recherches, Marie Curie se livra corps et âme dans sa quête. Après des années d’exposition au radium, elle développa une anémie aplasique qui entraîna une déficience des cellules souches et de sa moelle osseuse. À l’époque, la science ignorait encore la dangerosité des radiations. Ce qui eut raison d’elle.

Timbre Jeanne d'Arc

Appelée également « La Pucelle D’Orléans », Jeanne d’Arc fait l'objet de nombreuses légendes et approximations historiques. L’une d’elles prétend qu’elle serait la fille illégitime d’Isabeau de Bavière, et que le sang royal aurait coulé dans ses veines…

Quand les mots sont aussi forts que les actes

Des messages qui raisonneront à jamais

Sa voix a fait le tour de la Terre. Edith Giovanna Gassion, plus connue sous le nom d’Edith Piaf, donna vie à des chansons mythiques telles que La Vie en Rose, Non je ne regrette rien, L’Hymne à l’Amour, La Foule, Milord, et tant d’autres…

D’abord chanteuse de cabaret à Pigalle, elle rencontra le succès dès la sortie de son premier album en 1936 puis triompha en vedette de music-hall de Paris à New York. Elle tient tête à l’occupation nazie en interprétant des textes à double sens, comme dans Tu es partout qui fait référence à un amour perdu.

Elle décède en 1963 à 47 ans, suite à de nombreuses complications de santé, usée par la morphine, la cortisone et l’alcool. Véritable icône populaire, Edith restera à jamais « La Môme Piaf ».

Écrivaine, dramaturge, scénariste, réalisatrice… Marguerite Duras, de son vrai nom Marguerite Germaine Marie Donnadieu, marqua le XXe siècle par sa manière unique de bousculer les codes de l’écriture, quelle que soit sa finalité artistique.   

En tant qu’artiste complète, elle n’appréciait guère les adaptations cinématographiques de ses romans et préféra les réaliser elle-même. Considérée par certains critiques comme la mère de l’autofiction contemporaine, Marguerite Duras était également une citoyenne engagée. Sa plume est à l’origine de slogans cultes de mai 68 tels que « Il est interdit d’interdire » ou « Sous les pavés, la plage ».

Aujourd’hui, son roman de référence reste L’Amant, et ses œuvres sont traduites dans plus de 35 langues.

QUIZ !

En quelle année Edith Piaf a-t-elle écrit La Vie en Rose ?

Qu’elles soient artistes, scientifiques, personnalités politiques ou sportives, les femmes marquent de plus en plus l’histoire de France. La lutte pour le droit à l’égalité hommes-femmes a ouvert de nouveaux chemins aux âmes inspirées, qui deviendront à leur tour les symboles des générations futures.